Pourquoi chanter fait du bien

Pourquoi chanter fait du bien

La musicothérapie vocale a montré que le chant et le fait de chanter est un des chemins pour arriver à intégrer la détente complète du corps.

Il est en effet parfois difficile de comprendre ce que cela veut dire ce détendre.

Lorsque le stress est trop grand lorsqu’il y a trop de tension on ne peut pas se mettre dans l’idée de ce que l’on pense être la « non  action »  « l’attente » et « ne rien faire ».

Par où commencer pour se détendre ? Quelle est la partie du corps que je dois détendre en premier ? est ce que je suis bien les consignes que j’entends ? Comment faire pour arriver à ne pas penser à autre chose qu’à la détente ?

Il est parfois difficile d’arriver par la non action c’est-à-dire le faite de ne rien faire de rentrer dans un processus de détente des muscles et de tout notre corps.
Beaucoup de personnes sont tellement dans l’ action et dans le « faire » qu’il l est difficile pour ces personnes de se mettre  dans un processus qui interdit l’action.

La musicothérapie vocale peut aider ces personnes à rentrer avec l’action de chanter d’une certaine façon dans le processus qui va les amener vers une en action progressive, doucement sans avoir cette sensation de devoirs à tout prix se détendre.

Que ce passe-t-il lorsqu’on chante et qu’on arrive à se détendre.

Tout d’abord on prend conscience que même si l’on ne fait rien le corps lui est toujours dans l’action, une action bénéfique pour tout le corps : les muscles pour chanter sont obligés de se détendre, le diaphragme qui est souvent tendu se relâche petit à petit et amène à une meilleure respiration, donc une bonne oxygénation du corps et du cerveau.

En chantant le corps, le cerveau, les émotions : tout se rejoint pour accomplir l’action du chant.

Il y a en quelque sorte une entente pour que tous ces éléments contribuent à chanter. On a l’impression que seuls ces mouvements vibratoires dans le corps ont de l’importance parce que lorsqu’on chante on est pleinement dans le « ici et maintenant ».
C’est ainsi que petit à petit on arrive à la détente qui permet ensuite de faire un chemin vers une  démarche complète vers un bienêtre du corps et de l’esprit.

Sabine Steffan- Escalant.

Les commentaires sont clos.