Petite confidence à une femme merveilleuse…

Petite confidence à une femme merveilleuse…

La condidence

Petite confidence à une femme merveilleuse qui se demande pourquoi je me suis arrêtée près d’elle…

Parfois, lors d’auditions, de concours ou de castings, il m’arrive de rencontrer sur mon chemin des personnes. Je dis sur mon chemin parce que le métier que je fais offre la plupart du temps non des routes lumineuses et droites mais des chemins étroits et sinueux. Je parle du métier d’artiste pas de celui de « star » ou de « diva », ce ne sont pas des métiers ce sont des façons d‘être ou des façons de vivre.

Ces personnes donc, que j’ai le bonheur de rencontrer plus souvent que vous ne le pensez, sont en particulier des femmes, non pas de toutes jeunes filles qui ont l’espoir et l’audace encore intacts, non… ce sont, des femmes, avec un vécu, une vie, un parcours à elles et parfois des souffrances bien cachées. Elles sont toutes surprises ces femmes, que je les écoute avec bonheur, oui, avec un vrai bonheur et que je les incite à chanter, à oser, à suivre un enseignement de haut niveau…même si elles ne sont pas jeunes, minces, belles, blondes, pulpeuses et médiatisées, même si elles ne vont pas faire une carrière internationale…

Elles regardent autour d’elles et elles se voient toutes seules, face à moi et surtout face à elles.

Mais pourquoi, pourquoi avec toutes ces jeunettes, avec toutes ces autres femmes plus jeunes, plus belles, qui chantent mieux, qui osent plus, pourquoi justement elles ? Pourquoi ?

Que puis je leur dire à ces femmes merveilleuses qui ne savent pas que dans leur voix passent des vibrations qui les racontent, des vibrations suaves et douces, fortes et tendres, impétueuses et bouleversantes ?

Que puis je dire à ces femmes qui semblent ne pas se reconnaitre en elles-mêmes ?

Leur dire que la beauté n’est pas qu’une image. Qu’une voix est belle à tout âge et à tout moment de la vie ?

Ou leur dire seulement que parfois, l’Artiste et le Maître voient et entendent des choses secrètes qui sont belles un point c’est tout ?

Femme merveilleuse qui se demande pourquoi je me suis arrêtée près d’elle…
Si ces femmes ne voient pas le merveilleux en elles, elles ne le porteront pas ailleurs et elles s’assiéront la tête basse dans un coin, et elles pleureront et elle n’œuvreront pas pour le monde et elles se sentiront misérables alors que tant de monde a sans doute besoin qu’elles dévoilent le merveilleux qui est en elles !

Voilà, c’était juste une confidence. Ça fait du bien parfois

Une réaction au sujet de « Petite confidence à une femme merveilleuse… »

  1. Bonjour,
    merci pour ce très beau texte tout emprunt de sensibilité, d’humanité.
    On sent aussi du vécu derrière ces paroles douces, aimantes, chaleureuses.
    Elles sont douces comme du coton.
    Merci pour ce beau moment de douceur.

Laisser un commentaire