Archives de
Mois : octobre 2017

Peut-ont chanter sans professeur de chant ?

Peut-ont chanter sans professeur de chant ?

Question essentielle. Bien sur, on peut chanter seul, si on y arrive tant mieux. Combien de personnes chantent naturellement sans effort, comme ça, à tout moment et pour tout.

Bien sur on peut chanter seul, mais dès le moindre problème de voix, ou si on veut optimiser sa voix, son chant, si on veut acquérir une technique, avoir de la méthode, se protéger vocalement, alors il faut un bon et j’insiste sur le mot « bon » professeur de chant.

Je dirais que la différence est très subtile, elle peut-être résumée en français en un concept : s’exprimer soi même, pour soi, pour se faire plaisir, pour se défouler, pour se servir de la musique comme passe temps.
Ou alors « Exprimer » quelque chose, qui ne nous sert pas seulement à nous, mais qui porte du bonheur aux personnes qui nous entourent : servir la musique et la voix.

Je conseille toujours aux mamans qui me disent « mon enfant à une belle voix » ou « mon enfant aime chanter », de faire entendre son enfant à un bon professeur de chant qui l’aidera à préserver sa voix, à comprendre ce que veut dire respirer, mettre de la musique sur des paroles grâce à la phonation, et surtout chanter fort en préservant sa voix et ses cordes vocales.

Mais attention, mieux vaut, aucun professeur qu’un mauvais professeur qui ne connaît pas la musique par exemple, ou qui (ce qui est pire) est un bon chanteur mais un mauvais pédagogue.

Depuis que je forme des professeurs de chant, je rencontre beaucoup de jeunes professeurs de piano par exemple, ou des chefs de chœur qui me disent « puisque je sais la musique, je peux enseigner le chant » ou « puisque je dirige un chœur je connais bien la voix ».

Ce n’est que très rarement le cas, enseigner le chant est un vrai métier. Ce n’est pas parce qu’on vend de la peinture qu’on est un bon peintre et ce n’est pas parce qu’on a de bons légumes qu’on fait un bon plat…Il faut du savoir faire, de la pédagogie et une grande connaissance des mécanismes de la voix et du chant.

Donc, si vous pensez avoir un don, si vous désirez vous exprimer profondément ou protéger votre voix, alors trouvez un bon professeur. Puis un bon coach qui vous préparera aux concours, et pourquoi pas, vous aidera à découvrir votre talent.
Il y a des possibilités pour les jeunes marocains à se faire connaître même dans les concours internationaux, les marocains ont un potentiel extraordinaire, il faut juste commencer à parcourir son propre rêve. Oser !

Pourquoi chanter fait du bien

Pourquoi chanter fait du bien

La musicothérapie vocale a montré que le chant et le fait de chanter est un des chemins pour arriver à intégrer la détente complète du corps.

Il est en effet parfois difficile de comprendre ce que cela veut dire ce détendre.

Lorsque le stress est trop grand lorsqu’il y a trop de tension on ne peut pas se mettre dans l’idée de ce que l’on pense être la « non  action »  « l’attente » et « ne rien faire ».

Par où commencer pour se détendre ? Quelle est la partie du corps que je dois détendre en premier ? est ce que je suis bien les consignes que j’entends ? Comment faire pour arriver à ne pas penser à autre chose qu’à la détente ?

Il est parfois difficile d’arriver par la non action c’est-à-dire le faite de ne rien faire de rentrer dans un processus de détente des muscles et de tout notre corps.
Beaucoup de personnes sont tellement dans l’ action et dans le « faire » qu’il l est difficile pour ces personnes de se mettre  dans un processus qui interdit l’action.

La musicothérapie vocale peut aider ces personnes à rentrer avec l’action de chanter d’une certaine façon dans le processus qui va les amener vers une en action progressive, doucement sans avoir cette sensation de devoirs à tout prix se détendre.

Que ce passe-t-il lorsqu’on chante et qu’on arrive à se détendre.

Tout d’abord on prend conscience que même si l’on ne fait rien le corps lui est toujours dans l’action, une action bénéfique pour tout le corps : les muscles pour chanter sont obligés de se détendre, le diaphragme qui est souvent tendu se relâche petit à petit et amène à une meilleure respiration, donc une bonne oxygénation du corps et du cerveau.

En chantant le corps, le cerveau, les émotions : tout se rejoint pour accomplir l’action du chant.

Il y a en quelque sorte une entente pour que tous ces éléments contribuent à chanter. On a l’impression que seuls ces mouvements vibratoires dans le corps ont de l’importance parce que lorsqu’on chante on est pleinement dans le « ici et maintenant ».
C’est ainsi que petit à petit on arrive à la détente qui permet ensuite de faire un chemin vers une  démarche complète vers un bienêtre du corps et de l’esprit.

Sabine Steffan- Escalant.

Le grand Opéra Français / 3

Le grand Opéra Français / 3

Nous avons eu lors des précédent article, combien l’opéra en français avait été l’initiateur  une vraie révolution en Europe, dans tous les sens du mot pour ce qui concerne la Belgique !

Ai-je assez insisté sur cette vraie révolution romantique ? Le grand opéra français rappelons le de par son contenu sa force et sa forme en cinq actes a créé une vraie révolution.

Un petit retour en arrière nous permettra de Mieux comprendre ces changements.

La France au XVIIIe siècle avait échappé en partie influence de l’opéra italien en particulier ce que l’on appelle l’école de Naples. Ceci grâce ou cause de Jean Baptiste Lully et de Jean-Philippe Rameau qui sous le règne de Louis XIV avait raffermi le style de la tragédie lyrique.

La tragédie lyrique, opéra essentiellement diffusée à Paris est destiné à rester un théâtre de cours.

Cette forme d’opéra nécessité beaucoup de machinerie avec des effets et de scène, il n’y a pas vraiment de solistes c’est-à-dire de chanteurs qui chantent seuls, mais des ensembles, en particulier des chœur est des ballets.

Le chant est plutôt déclamatoire : c’est là la première différence qu’ il y a à ce moment entre le chant italien et le chant français, c’est la présence pour ce qui concerne l’opéra italien, de solistes qui mettent en valeur le beau chant, c’est de là que vient la dénomination de « bel canto », avec d’ailleurs quelques exagérations de fioritures et de cadences méttant souvent en valeur l’artiste au détriment de l’œuvre elle même.

Le ballet de cour passe à l’opéra

La deuxième différence mais non de moindre importance c’est la présence dans l’opéra Français, en tant qu’œuvre, de ballets. Depuis Louis XVI, fervent admirateur du ballet, les compositeurs, par choix ou par obligation incluent dans leurs œuvres des ballets.

J’ai fait exprès d’employer le mot « œuvre et non simplement sa traduction italienne « opéra » car pour les français, l’opéra doit être une œuvre complète, mêlant drame, musique, chant, ballet, effets scéniques, costumes….

Si on a lu mes articles précédents sur le grand opéra, on se rendra compte à quel point il va briser tout cela, mettant en 5 actes sur une scène qui commencera à devenir de plus en plus grande,   des voix puissantes, attribuant une place importante au Ténor héroïque, et poussant les voix et l’orchestre au maximum de l’expression dramatique.

Les Italiens vont se ruer vers cette forme d’expression vocale en mettant de plus en plus en scène des voix travaillées et larges.

Comment devenir un chanteur professionnel

Comment devenir un chanteur professionnel

Seule la peur arrête  le vrai talent !

Voici une question que l’on pose très souvent aussi bien sur Facebook que lorsque j’ai des rencontres avec le public autour de la voix : comment devenir professionnel ?

Il est très important avant tout de déterminer ce que l’on entend par professionnel. Être professionnel cela signifie en terme de métier que l’on exerce une profession c’est-à-dire que l’on gagne de l’argent qui nous permet de vivre avec le fruit de notre travail.

Beaucoup de monde confond être professionnel c’est-à-dire gagner de l’argent, être autonome financièrement grâce a son métier chanter à un niveau technique vocal et musical comme le ferait en professionnel sur la scène.

Et trop de personnes enfin croient que faire une seule prestation en concert rétribué signifie que l’on est professionnel. Cela n’est pas vrai, on peut avoir un niveau vocal et musical très bon et ne pas être professionnel c’est-à-dire autonomes financièrement car cela dépend trop souvent dur réseau que l’on a su se construire ou des personnes que l’on a eu la chance de rencontrer sur notre route.

Mon propos ici n’est  pas de vous donner des conseils de marketing ou de vous vous expliquer comment faire pour rencontrer telle ou telle personne. Pour faire cela il faut donner des conseils individualisés en connaissant la personne, son parcours et ses possibilités vocale et musicales.

Mon propos est de répondre en disant la vérité sur la réalité du métier de chanteur, en rétablissant ce qui est vrai et ce qui fait partie de l’image de facilité que les médias veulent entretenir pour faire du business autour des castings et concours qui ne servent le plus souvent qu’à se servir de la musique pour générer de l’argent et non à  servir  l’art en recevant une part équitable qui permettra à l’artiste de faire une longue carrière et de vivre réellement de sa voix et avec sa voix.

Si vous êtes passionné par la musique, sachez qu’il est possible de pratiquer votre passion. Seules les peurs arrêtent  le vrai talent !

Un conseil pourtant et ce sera le seul : unissez vous. Mais je le répéterai sans arrêt : unissez vous, combattez ensemble pour la musique, formez des groupes pour vous soutenir, faire des projets ensemble. C’est ce qui manque aux jeunes Marocains : la force de s’unir et de croire ensemble à un même projet.

Les Marocains ont des voix magnifiques et des qualités artistiques hors du commun.

Dans les prochaines articles je vais essayer de vous guider en répondant surtout aux questions des internautes, car elles sont très nombreuses concernant ce sujet. Nous parlerons donc du bagage qu’il faut c’est-à-dire de tout ce qu’il faut pour être prêt vocalement et musicalement afin de réussir des castings et des auditions.

 

Sabine Steffan