Archives de
Catégorie : Les lettres de Sabine Steffan

Les lettres de Sabine Steffan et ses réponses aux internautes qui lui écrivent.

2016رسالة السيدة سابين ستيفان لشهر نونبر

2016رسالة السيدة سابين ستيفان لشهر نونبر

 

 

sabine-steffan

.بعض الناس يضحكون ويضحكون على الجملة التي أكتب وأكرر كتابتها مرارا

 لكن قليل من الموسيقيين والمعلمين الذين يذكرونها لهذا يعجبني وأصر على قولها وتكرارها، كما نصر على مراقبة السماء في يوم ممطر لرؤية القليل من أشعة الشمس التي تخترق الغيوم

.والبعض يضحكون ويضحكون معتبرين أنني أكثر سذاجة

.ولكن للوصول الى مرحلة الإبداع والنجاح يجب القيام بالمرور أو العبور من طريق طويل وصحيح

الإبداع والموسيقى يكون مع التقدم في السن و إرضاء النفس، ولكن أيضا مع المعاناة وكثرة العمل الذي يميزون حياة كل فنان، ولهذا أفضل أن أبدأ كساذجة ولكن أصبح بارعة مع مرور الوقت

.وأخيرا، البعض يضحكون ويضحكون مرة أخرى لأنني أكافح دائما من أجل هذا، كدون كيشوت وطواحين الهواء

…لكنني أحب دون كيشوت، والرياح ، والمطاحن ، وأيضا الموسيقى

La lettre de Sabine Steffan, novembre 2016

La lettre de Sabine Steffan, novembre 2016

sabine-steffan

« Servir la musique et non s’en servir » …

Certains sourient et souriront encore devant cette phrase que je dis et répète, mais si peu de musiciens et de pédagogues la disent et la répètent qu’il me plait d’ insister là dessus, comme on insite à regarder  dans le ciel un jour de pluie le moindre rayon de soleil qui pourrait traverser les nuages.

Certains sourient et souriront encore en me prenant pour plus ingénue que je  le suis… mais c’est que pour arriver à ce stade d’ingénuité là; il faut avoir fait un bout de chemin vers Elles…l’ingénuité et la musique. Avec l’âge et avec fatuité, mais aussi avec la souffrance et le travail qui marquent la vie de tout  artiste, je m’offre cette ingénuité là.

Enfin, certains sourient et souriront encore parce que je me bats toujours pour cela, comme Don Quichotte et les moulins à vent….Mais j’aime Don Quichotte, j’aime le vent, j’aime les moulins et j’aime la musique….

رسالة شهر أكتوبر

رسالة شهر أكتوبر

sabine

رسالة السيدة سابين ستيفان

لقد كانت بداية تدريسي للشباب المغاربة من شهر مارس رائعة ومشجعة. فهناك الكثير من المواهب الصوتية٫ المشرقون والمواظبون والكرماء بطبيعتهم.

وجودي هنا بين الشباب لا يعود لاني اوربية٫ ولكن لاعطاء وتقديم كل ما عندي من خبرة لهذه المواهب الموسيقية٫ التي قدمت لي اثناء الماجيستير من آكبر الآساتذة.

اختتم شهر يوليو بآداء رائع من « اطفال مسنا » آمام جمهور اختياري.

التعليم سيستمر هذا العام مع استمرار « اداء الفن »٫ وستجدون بشكل منتظم كل الآخبار المتعلقة « بآطفال مسنا » على الانترنت.

يستمر انشاء الاوبرا « جوليو تشزاري » هاندل ببطئ ولكن بثبات. سينظمون الينا مغنيون وموسيقيون مغاربة لامعون٬

ستبدا الاختبارات في خريف هذا العام في مدينتي الرباط والدار البيضاء.

ستجدون كل المعلومات المطلوبة هنا٫ فقط بالظغط على هذا الموقع. ويمكنكم ايضا متابعة اخبارنا على الموقع فن الاوبرا.

اتمنى للجميع حظ سعيد.

السيدة سابين ستيفان

Peut-on chanter sans un professeur ?

Peut-on chanter sans un professeur ?

sabine

Question essentielle.
Bien sur, on peut chanter seul, si on y arrive tant mieux. Combien de personnes chantent naturellement sans effort, comme ça, à tout moment et pour tout.

Bien sur on peut chanter seul, mais dès le moindre problème de voix, ou si on veut optimiser sa voix, son chant, si on veut acquérir une technique, avoir de la méthode, se protéger vocalement, alors il faut un bon (j’insiste sur le mot « bon ») professeur de chant.

Je dirais que la différence est très subtile, elle peut-être résumée en un concept : s’exprimer soi même, pour soi, pour se faire plaisir, pour se défouler, pour se servir de la musique comme passe temps.
Ou alors « Exprimer » quelque chose, qui ne nous sert pas seulement à nous, mais qui porte du bonheur aux personnes qui nous entourent : servir la musique et la voix.

Je conseille toujours aux mamans qui me disent « mon enfant à une belle voix » ou « mon enfant aime chanter », de faire entendre son enfant à un bon professeur de chant qui l’aidera à préserver sa voix, à comprendre ce que veut dire respirer, mettre de la musique sur des paroles grâce à la phonation, et surtout chanter fort en préservant sa voix et ses cordes vocales.

Mais attention, mieux vaut, aucun professeur qu’un mauvais professeur qui ne connaît pas la musique par exemple, ou qui (ce qui est pire) est un bon chanteur mais un mauvais pédagogue.

Depuis que je forme des professeurs de chant, je rencontre beaucoup de jeunes professeurs de piano par exemple, ou des chefs de chœur qui me disent « puisque je sais la musique, je peux enseigner le chant » ou « puisque je dirige un chœur je connais bien la voix ».

Ce n’est que très rarement le cas, enseigner le chant est un vrai métier. Ce n’est pas parce qu’on vend de la peinture qu’on est un bon peintre et ce n’est pas parce qu’on a de bons légumes qu’on fait un bon plat…Il faut du savoir faire, de la pédagogie et une grande connaissance des mécanismes de la voix et du chant.

Donc, si vous pensez avoir un don, si vous désirez vous exprimer profondément ou protéger votre voix, alors trouvez un bon professeur. Puis un bon coach qui, dans le parcours des cours de chant, vous préparera aux concours, et pourquoi pas, vous aidera à découvrir votre talent.

Sabine Steffan

Lettre à une mère généreuse et inquiète

Lettre à une mère généreuse et inquiète

 

sabine

Chère Madame

Vous m’avez demandé avec beaucoup d’émotion dans votre magnifique lettre si votre enfant, passionné par le chant pouvait suivre les cours de chant qu’il réclame depuis des mois, si vous pouviez le laisser chanter pendant des heures, si il fallait le laisser rêver  …

Je vais essayer de répondre le plus brièvement possible car il y a tant à dire.

Quelle est l’utilité du chant particulièrement pour les enfants ?

Lors de mes formations de professeurs de chant j’ai eu souvent l’occasion de suivre des cours de chant des classes d’ enfants :  au début, avant que le cours ne commence, et avant qu’arrive leur professeur  il y a en général  une grand bruit : les enfants bavardent, s’installent …

Puis tout d’un coup,  arrive leur professeur qui  commence  à chanter, à les attirer dans ce monde du chant et de l’expression, de la musique et de la mélodie et là, le silence est toujours total, je ne vous parle pas d’une discipline rigide et autoritaire, je vous parle de ce silence plein de magie et de respect, de ce silence qui vient du profond du cœur  parce que l’on est dans la musique, complètement.

Voilà ce qu’apporte le chant aux enfants, aussi.

Je pourrais vous parler en premier de technique de la respiration, de compréhension des consignes de départ, d’arrêt de la voix, de la découverte musicale, mais c’est cela qui me touche toujours profondément  en premier lieu ce sont  tous ces enfants qui vivent et revivent toutes les semaines cette magie de se retrouver avec « des chants » pour s’exprimer, se  divertir en s’exprimant avec le corps qui vibre en chantant.

Pour répondre plus techniquement à votre question, les enfants trouvent dans le chant l’expression de soi même corporellement et en même temps intérieurement. Ils apprennent à se connaitre, se reconnecter avec leur corps et ses mécanismes.

Les enfants timides peuvent par le chant apprendre sans en avoir conscience à s’exprimer avec des mots mais sans avoir besoin de rechercher eux même des mots.
Les enfants hyperactifs, en chantant tout en étant guidés par un bon professeur peuvent décharger leur trop plein d’énergie.
Le chant sert aussi à décharger les tensions, à se calmer, à se relaxer.

Apprendre à mettre de l’ordre dans les choses que l’on dit faire : d’abord respirer puis souffler pour émettre un son, puis penser à amplifier le son
Si nous allons plus loin, nous pouvons dire aussi que le chant fait travailler toutes les zones du cerveau et la totalité du corps.
Sans oublier la notion d’espace (avec l’intonation et la hauteur des sons) et le temps avec le rythme et l’apprentissage de la musique sans avoir besoin de pratiquer le solfège.

Chère et généreuse Maman, ne vaudrait il pas mieux que  les enfant au lieu de passer  des heures  devant la télévision passent ce temps  à chanter, à s’exprimer et à vivre d’intenses moment intérieurs ?  Ne faut-il pas avoir de grands rêves lorsqu’on est enfant pour qu’il en reste un bout lorsqu’on devient adulte  ?

 

Sabine Steffan

La lettre du mois d’octobre

La lettre du mois d’octobre

 

sabine

 

La lettre de Sabine Steffan

C’est avec le plus grand bonheur que j’ai ouvert mon enseignement depuis le mois de Mars aux jeunes talents vocaux marocains.
Ils sont nombreux, brillants, studieux et d’une générosité profonde et naturelle. Ma présence parmi ces jeunes n’est pas due au fait que je soies Européenne car il y a d’immenses musiciens au Maroc mais parce que je suis détentrice d’un savoir ancestral, antique et rare que m’ont offerts mes Maîtres et que c’est à ce titre seul que je le partage avec les jeunes talents marocains.

Le mois de juillet s’est conclu avec une superbe prestation des « Mesna’kids » devant un parterre de choix, l’enseignement va continuer cette année avec la mise en place des cours de « performing art » les actualités des Mesna’ kids sont régulièrement en ligne.

La mise en place de l’opéra « Giulio Cesare » de Haendel se poursuit  lentement mais surement. De brillants musiciens et chanteurs, tous marocains, nous rejoignent. Les auditions vont avoir lieux sur dès cet automne  à Rabat et Casablanca, tous les renseignements sont à disposition du public par le formulaire de contact de ce site ou  avec un formulaire à disposition sur ce même  site.

Vous pouvez aussi suivre les actualités sur le blog de art-opera.

Je souhaite à tous et toutes  une très belle rentrée.

Sabine Steffan

Petite confidence à une femme merveilleuse…

Petite confidence à une femme merveilleuse…

La condidence

Petite confidence à une femme merveilleuse qui se demande pourquoi je me suis arrêtée près d’elle…

Parfois, lors d’auditions, de concours ou de castings, il m’arrive de rencontrer sur mon chemin des personnes. Je dis sur mon chemin parce que le métier que je fais offre la plupart du temps non des routes lumineuses et droites mais des chemins étroits et sinueux. Je parle du métier d’artiste pas de celui de « star » ou de « diva », ce ne sont pas des métiers ce sont des façons d‘être ou des façons de vivre.

Ces personnes donc, que j’ai le bonheur de rencontrer plus souvent que vous ne le pensez, sont en particulier des femmes, non pas de toutes jeunes filles qui ont l’espoir et l’audace encore intacts, non… ce sont, des femmes, avec un vécu, une vie, un parcours à elles et parfois des souffrances bien cachées. Elles sont toutes surprises ces femmes, que je les écoute avec bonheur, oui, avec un vrai bonheur et que je les incite à chanter, à oser, à suivre un enseignement de haut niveau…même si elles ne sont pas jeunes, minces, belles, blondes, pulpeuses et médiatisées, même si elles ne vont pas faire une carrière internationale…

Elles regardent autour d’elles et elles se voient toutes seules, face à moi et surtout face à elles.

Mais pourquoi, pourquoi avec toutes ces jeunettes, avec toutes ces autres femmes plus jeunes, plus belles, qui chantent mieux, qui osent plus, pourquoi justement elles ? Pourquoi ?

Que puis je leur dire à ces femmes merveilleuses qui ne savent pas que dans leur voix passent des vibrations qui les racontent, des vibrations suaves et douces, fortes et tendres, impétueuses et bouleversantes ?

Que puis je dire à ces femmes qui semblent ne pas se reconnaitre en elles-mêmes ?

Leur dire que la beauté n’est pas qu’une image. Qu’une voix est belle à tout âge et à tout moment de la vie ?

Ou leur dire seulement que parfois, l’Artiste et le Maître voient et entendent des choses secrètes qui sont belles un point c’est tout ?

Femme merveilleuse qui se demande pourquoi je me suis arrêtée près d’elle…
Si ces femmes ne voient pas le merveilleux en elles, elles ne le porteront pas ailleurs et elles s’assiéront la tête basse dans un coin, et elles pleureront et elle n’œuvreront pas pour le monde et elles se sentiront misérables alors que tant de monde a sans doute besoin qu’elles dévoilent le merveilleux qui est en elles !

Voilà, c’était juste une confidence. Ça fait du bien parfois